Skip to content
Home » Ukraine: Zelensky salue le soutien de Bruxelles, violent combats près de Severodonetsk

Ukraine: Zelensky salue le soutien de Bruxelles, violent combats près de Severodonetsk

kyiv : Returning from the south front, the Ukrainian president Volodymyr Zelensky assures today that his garden troupes le moral et ne doutent pas de la victoire face aux Russes, dans un conflict que pourrait durer des années selon l’Otan.

Au cours d’une rare visit dehors de kyiv, où il s’est barricadé au début du conflict when the capital is threatened by the Russian armée, Zelensky s’est rendu dans la ville de la mer Noire de Mykolaïv, rendant visit aux troupes stationnées à proximité et dans la région voisine d’Odessa.

“Nous ne donnerons le Sud à personne, nous allons tout reprimand, et la mer sera ukrainienne, elle sera sûre”, at-il declared dans une video published on Telegram alors qu’il rentrait à Kyev.

Ses propos ont été suivis par una évaluation plus sombre de la situation par la secretaire général de l’NATO, Jens Stoltenberg.

La guerre pourrait durer “des années”, at-il mis en garde dans une interview published Sunday by the quotidien allemand Bild, urging the western countries to register leur soutien à kyiv dans la dura.

“Nous ne devons pas faiblir dans le soutien à l’Ukraine, me si les coûts sont eleves, seulement pas que que que que le soutien militaire mais aussi in raison des prix de l’énergie et de l’alimentation qui montent”, to dit Jens Stoltenberg.

The Russian forces concentrate on the strength of the southern and southern Ukraine for the last few weeks after the attempt to seize the capital of kyiv after the invasion on February 24.

“Les pertes sont important. De nombreuses maisons ont été detruites, la logistique civile a été perturbée, il ya de nombreux problèmes sociaux”, declared M. Zelensky.

“Send of Life”

“J’ai sued qu’une soit mise en place pour les persons que ont perdu des êtres chers de manière plus généralisée. Nous allons definitely rebuild tout ce qui a été detruit. La Russie n’a pas autant de missiles que notre peuple a envie de vivre”, at-il ajouté.

M. Zelensky traded the soldiers, who supported the poussée des troupes russes, soutenues à l’est depuis la Crimée annexée, pour leur “service héroïque”.

“Il es important que vous soyez vivants. So much que vous êtes vivants, il already a solid ukrainien mur que protège nore pais”, leur at-il dit.

A video, broadcast by the presidency, was mounted in Mykolaïv by the local gouverneur, Vitaliy Kim, on the façade of the past century of the regional administration, touched by a Russian frappe in March who was available for 37 morts.

Cette ville portuaire et industrielle de près d’un demi-million d’habitants avant la guerre est toujours sous contrôle ukrainien, mais elle est proche de la région de Kherson, presque entièrement occupée por les Russes. Une frappe russe ya fait deux morts et 20 blessés vendredi.

She remains une cible de Moscou car elle se trouve sur la route d’Odessa, le plus grand port d’Ukraine, à 130 km au sud-ouest près de la Moldavie, lui aussi toujours sous contrôle ukrainien et au center des discussions sur l ‘Export blockade of millions of tonnes of Ukrainian cereals.

La Russie, who controlled this zone of the mer Noire damaged the Ukrainian missile shots against these ships, explained that they were mined.

Mykolaïv, des soldats ukrainiens essayent so much bien que maltenir leurs routines d’avant-guerre, l’un d’eux affirmant qu’il n’abandonnerait pas son régime végan alors qu’il est en première ligne du front.

Oleksandr Zhuhan has declared avoir reçu a colis d’a réseau de volontaires pour maintenir son alimentacion. “Il y avait du pâté et des saucisses végan, du houmous, du lait de soya (…) et tout ça gratuitement”, s’est réjouit le professeur de théâtre de 37 ans.

“Heroes”

In kyiv, the milliers of people are samedi disassembled to pay homage to a young man, Roman Ratushny, 24 years old, figure of the pro-European movement in Maïdan in Ukraine, was in combattant les Russes dans l’est du pays.

Devant son cercueil drapé d’un drapeau ukrainien jaune et bleu au pied d’un monument surplombant la tentaculaire place de l’Indépendance dans la capitale, des personnes de tous age ont salué sa mémoire.

“I thought that it is important that my car is a hero of the Ukraine and our devons our souvenir of lui,” Dmytro Ostrovsky, a 17-year-old high school student, told AFP.

Cette perte donne un visage humain au chagrin partagé par les Ukrainiens, alors que l’effusion de sang poursuit dans le pays.

Des combats acharnés font notamment rage près de Severodonetsk, dans la région du Donbass (est), partiellement contrôlée par des separatistes prorusses depuis 2014 et dont la Russie, après avoir échoué à prendre kyiv dans les semaines de son offensive, s’est fixed for the purpose of gaining total control.

“Une expression dit: il faut se préparer au pire et le meilleur viendra de lui-même”, declared samedi dans un entretien à l’AFP Serguiï Gaïdaï, gouverneur of the Lougansk region, who notably opened the towns of Severodonetsk and Lyssytchansk .

“Well, I’m sure it’s time to get ready,” he said, adding that more people are expecting the Russes to finish closing Lyssytchansk in addition to its main routes of provision.

“The situation is difficult, dans la ville (de Lyssytchansk) et dans toute la région”, at-il souligné, car les Russes “bombardent nos positions 24 heures sur 24”.

The inhabitants of Lyssytchansk were prepared to be evacuated: “Nous abandonnons tout et nous partons. Personne ne peut survivre à une telle frappe”, declared an inhabitant, Alla Bor, professeur d’histoire.

Plus tot dans la journée, Serguiï Gaïdaï avait fait part de “davantage de destruction” encore à l’usine chimique assiégée Azot à Severodonetsk, où se cachent over 500 civilians, dont 38 enfants.

5 deaths to Donetsk

The pro-Russian authorities of Donetsk, capital of the self-proclaimed “republic” of the same name in the part of Donbass who overthrew kyiv after 2014, ont de leur côté affirmed that the Ukrainian bombardments on the city avaient had five deaths and 12 blessés parmi the civilian population.

C’est enfin au nord, depuis le Bélarus d’où les forces russes avaient débuté leur attack, que les Ukrainiens craignent à nouveau une offensive.

For a while published this week by the National Defense Magazine, a specialized American publication, General Volodymyr Karpenko, chef of the logistics of the Ukrainian ground army, acknowledged that the Ukraine had lost “around 50%” of its weapons .

As soon as they respond to the Russian forces, the Ukraine will be ready to engage in new negotiations over Moscow, declared David Arakhamia, chef of the Ukrainian delegation, to the Ukrainian radio station Voice of America .

“Un accord a minima (pour des négociations, ndlr), ce serait si nous les repoussions ou s’ils repartaient de leur plein gré aux positions qu’ils occupaient avant le 24 février”, at-il dit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *