Skip to content
Home » The showcase of the heart of the French elevation and étalonnage

The showcase of the heart of the French elevation and étalonnage

Institution / Sales / 09.07.2022

The showcase of the heart of the French elevation and étalonnage

Pas moins de 43 % de ces 80 chevaux black types ont ensuite été revendus par leur(s) premier(s) proprietaire(s). Que cela soit en tant que cheval à l’entraînement après une valorisation performance, ou comme poulinière black type en fin de carrière sportive.

La force de cette vacation, c’est qu’elle donne sa chance a plus grand nombre d’éleveurs. Cela voit assez nettement dans la liste des pères de yearlings. La v.2 Arqana – aujourd’hui “Sale of September yearlings” – to lancer or support permission, I left the production of accessible étalons. Certains ne sont plus forcément “ultra à la mode”, mais ils continuent à produire de bons chevaux. D’autres font partie des jeunes sires de gamme accessible (au level tarif), mais dont on ne connaît pas encore la descendance.

An important vacation for French sires et les jeunes

Out of the 7 editions and the 860 yearlings studied, the prize money for saillies is €10,000 and the average price is €6,000. Parmi les bons 80 black types de cet échantillon, on trouve deux produits de Siyouni (Pivotal), alors proposé (le jour de la vente) at €7,000 per saillie (versus €140,000 per saillie in 2022). Il ya aussi trois Wootton Bassett (Iffraaj) which is sold at the moment or is available for between €4,000 and €6,000 (there are rates of €150,000 in 2022). Près d’un quart du catalog 2022 de la vente de septembre is composed of products d’étalons ayant leurs premiers yearlings ou leurs premiers 2ans en piste cette année (the one that is leur pays de monte). Par ailleurs, 84% of the yearlings sont issus d’étalons français ou ayant fait la monte en France…

the part of rêve

Les beautiful histoires, dans les courses, c’est à double tranchant. D’un côté, cela donne de l’espoir à tout le monde. Mais, de l’autre, cela donne le sentiment que tout n’est que hasard et que seule la chance decides. Or dans les faits, il ya des eleveurs, des proprietaires, des étalons, des poulinières or encore des entraîneurs qui réussissent mieux que la moyenne. Et ce n’est pas una question de taille. Il faut de la chance, bien sûr, mais aussi du talent, des connaissances et de la stratégie. La v.2 Arqana nous en offer quelques beaux exemples. Nous en avons choisi trois. Graduate of the Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), Cursamba (The Wow Signal) to this present yearlings (and pinhookée) by the haras d’Haspel, where the current reussite is incontestable. La pouliche est une elève de Julie Mestrallet (haras de l’Aumônerie), à ​​la tête d’un petit nombre de juments “personnelles”, mais qui sort tous les ans des black types ou des chevaux qui galopent (Caracal, Lady Sydney, Direct, O’Juke…)

Landfall (Myboycharlie), presented by le haras du Cadran, s’est classé troisième of the Hong Kong Cup (Gr1) sous le nom de Rise High. He c’est un elève by Marie-Claude and Didier Biaudis. Partis de zéro, ils n’ont pas plus de quatre naissances para an, la plupart étant des pur-sang arabes (ils sont des gagnants de Gr1 dans cette race). La mère de Landfall est leur unique jument pur-sang anglaise…

Deuxième d’un Prix du Jockey Club (Gr1), Patascoy (Wootton Bassett) a été élevé au haras du Long Champ par Barbara Moser qui compte entre trois et huit naissances annuelles sous son nom (sur la dernière décennie). Dimanche, they are elevage of it will be represented by Light Infantry (Fast Company) dans le Prix Jean Prat (Gr1) ! Elle sort très régulièrement un bon cheval comme Senna (Galiway) cette année en obstacle. Oh on silver Busybody (motivator), Testa Rossi (Dr Fong), Ice Love (Three Valleys)…

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *