Skip to content
Home » Réouverture de nos frontières: Souhaitée et redoutée?

Réouverture de nos frontières: Souhaitée et redoutée?

The light of whether lourdes sanctions inflicted on our country of façon aussi légère doit-elle inciter the Malian authorities to vigilance? A advantage of prudence? In all cases, they are the ones who want to envisage the perspective avec plus de clairvoyance et de pragmatisme. Car, loin de s’améliorer, les relations au contraire tendues entre Bamako et Paris, que prouve au fil du temps que nos sous-régionales et régionales lui oissent au doigt et à l’œil.

Effectively souhaitée et attendue, the levée des sanctions infligées au Mali depuis le 9 janvier 2022 devrait faire plaisir pour des raisons évidentes. Prouvées par les surenchères et les pénuries, les populations espèrent avec the end of ces sanctions the availability of certain première produits nécessité et à portée des bourses, à défaut d’un difficile retour au statut quo ante à cause de l’impact de la Russian-Ukrainian-Western crisis.

Toutefois, attention! Vérités d’ici et d’ailleurs, vérités de toujours: prudence est mère de sûreté et gouverner, c’est prévoir. In raison des circonstances clair-obscur que ont entouré la décision communautaire envers notre pays, the competent authorities devraient désormais surveiller avec plus de rigueur les mouvements au level des frontières if the sanctions are finally mild. Avec tous les moyens qu’il faut pour ce faire! Les chevaux de Troie pourraient traverser ces frontières et come renforcer les capacités de nuisance des 5èmes colonnes sur place.

These sanctions are the most paradoxical inflicted by an organization on one of its fondateur members. Paradoxical, parce qu’à la fois lourdes et… légères! Lourdes, car disproportionnées par rapport aux griefs reprochés. Quoi de plus inhumain que d’isoler un country déjà enclave pour l’étouffer davantage en lui fermant l’accès à ses débouchés! Une mesure excessive car prévue par aucun texte de la Cedeao!

Légères seems that, apart from the fact that they violate the communautaire texts, these sanctions are denuées de tout fondement légitime. Violant ses propres textes, l’UMOA au même moment gèle les avoirs du Mali à la Bceao et suit la Cedeao dans ses dérives, de surcroît dans un pays non membre de l’Union monétaire. Même sommée par la Cour de justice communautaire de revenir sur sa décision, elle continua de faire la sourde oreille pendant que notre pays accumulates les échéances de ses financial obligations vis-à-vis their partners.

Voudraient-elles achever par euthanasia un frère déjà affaibli par plus d’une décennie de maladies de toutes sortes que ces sous-régional organizations ne s’y prendraient pas autrement.

More evidence, who did not throw away a person, is that the act of fratricide leur a été tout simply dictated by my mentor, la voix du jour des multinationales detentrices de richesses du monde: Messire Macron! Celui dont l’onction leur est indispensable pour se faire elire, réélire et s’éterniser au pouvoir.

Le crime du frère malien est d’avoir décidé de changer son vrai faux médecin traitant, dont le behavior devenait de plus en plus bizarre, pour recuir à un autre. Le casus belli. Le faux toubib, atteint dans ses intérêts of him et son ego of him, turn on the clicks and claques pour s’installer juste à côté, dans les familles voisines. Histoire de garder l’œil sur ce patient rebelle et de continuar à agir de sorte que les relations ne s’améliorent plus entre peuples et Etats frères!

Le cheval de Troie

Ceux qui parlent et agissent au nom du grand corps malade et leurs nouveaux alliés sont traités de tous les noms d’oiseaux. Même nos braves Famas ne sont pas épargnées par ces drôles d’amis. Leur nouvelle trouvaille? Les violations des droits humains que s’efforcent à dénoncer certaines ONG et la Minusma dans ses ridicules rapports. Avec le précieux concours d’une certaine presse. C’est sous un tel prisme deformant qu’est vue chaque victorious de l’armée malienne sur les mercenaires terrorists!

If the sanctions étaient levées dans un telle atmosphere, le moindre des réflexes ne serait –il pas d’ouvrir grand les yeux sur chaque millimètre carré? Et passer au scanner tout ce qui pénètre sur le territoire. Un moyen sûr d’éviter les mauvaises surprises, genre cheval de Troie.

Debè Tall

Comments via Facebook:

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *