Skip to content

Près de Pont-Audemer, Nicolas Letay veille sur la réserve de la Grand’Mare

Nicolas Letay, agent of the development of the Fédération de chasse de l’Eure, garde la réserve de la Grand’Mare depuis bientôt un an. ©L’Eveil de Pont-Audemer

Polyvalent. C’est la qualité première pour occuper la fonction de garde de la Reserve of the Grand’Mare a Sainte-Opportune-la-Mare (Eure), Pres de Pont-Audemer. Il faut savoir un peu tout faire. Certains jours, je bricole, je jardine ou j’élague pour gérer les lieux. À d’autres moments, je m’occupe du troupeau de chevaux ou je bague certains oiseaux migrateurs », indicate Nicholas Letay, 26 years The development agent is at your disposal for the Federation of Chasseurs de l’Eure, gestionnaire du site, est en poste depuis bientôt un an. It happened to Hervé Heutte, who was published after 26 years.

Les becassines des marais

Cette réserve de chasse et de faune sauvage of 150 ha is « a site of repos » ideal for them oiseaux migrateurs, qui venenent se nuurrir de la tourbe ou de la vase. Depuis plusieurs années, the Fédération de chasse de l’Eure, in collaboration with the Office français de la biodiversité (OFB), suit l’évolution des different populations d’oiseaux migrateurs. For cela, les agents de la Fédération de chasse ou de l’OFB baguent les oiseaux et leur posent des balises GPS (4 grams) en fonction de leur poids.

L’une des principal missions de Nicolas Letay is baguer des becassines : « Je suis formed pour capturer les bécassines des marais, les bécassines dites sourdes (elles décollent moins rapidement lors des cessions de bagages) et les bécassines double », explain-t-il. After many periods dans l’année, between September and November puis vers le mois de mars, the gardien de la Grand’Mare participates in baggage operations. « Il faut au moins être deux ou trois car nous installons un filet pochoir. Lorsque les oiseaux sont posés, nous lançons le signal et les oiseaux se trouvent pris au piège dans le filet. L’objectif est de les garder le moins longtemps possible », developed by Nicolas Letay.

Letay Grand Mare
L’agent peut observer ce superbe paysage chaque jour. ©L’Eveil de Pont-Audemer

Tous les oiseaux sont ensuite observed : « Il ya trois types d’oiseaux : celui qui n’est pas bagué sur lequel nous posons une bague, celui qui est déjà bagué et celui qui sera repris, c’est-à-dire mort » , continue-t-il. In a few minutes, the agents of the Fédération de chasse réalisent different measures to determine the age of the oil and they are sexe. « Les données sont ensuite transmises à l’Office de la biodiversity. » Certains oiseaux, mouillés, ne sont relachés qu’au bout de plusieurs heures, le temps que leur plumage leur permette de voler sans danger.

Les données permettent aussi de know the populations : « Cela nous permet de savoir s’il ya a problème au level of reproduction. If the population is viable, nous pouvons réaliser des prélèvements (chasse autorisée) mais si c’est nécessaire, ils peuvent être suspendus », explains Nicolas Letay.

In short, the guardian of the Grand’Mare to pour objectif de «maintenir les prairies humides et de réouvrir le milieu». Pour cela, il doit débroussailler certains espaces. « I do you regulate the exotic species envahissantes, which are animals or vegetables. Il ya notamment les ragondins, que peuvent transmettre des maladies à l’homme et qui detruisent les berges en creusant des galeries. Il ya également la jussie, une planta aquatique, qui étouffe les autres plantes », poursuit-il.

The Fédération de chasse de l’Eure organizes régulièrement des portes ouvertes in order to faire discover the site au public. The gardien de la Grand’Mare prepares a chemin pedagogiquequi devrait ouvrir aux visitaurs à l’été 2023.

Videos : at the moment sur Actu

Cet article vous a été utile? Sachez que vous pouvez suivre L’Éveil de Pont-Audemer dans l’espace Mon Actu . In one click, after inscription, you and retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published.