Skip to content
Home » Périgord noir et canards gwenn ha du… – Il est fou le monde des Bretons

Périgord noir et canards gwenn ha du… – Il est fou le monde des Bretons



C’est l’une des « colonies bretonnes » que a le mieux fonctionné, sans doute parce qu’elle a été planifiée par le puissant Office de Landerneau, dans les années 1920… À l’origine, et avec une organization toute léonarde, More centaines de familles bretonnes sont, en effet, installées dans le Périgord et le sud-ouest de la France, avec leur aumônier, leurs fêtes et leur journal, sur des terres laissées vacantes.

La basse Bretagne, a chaudron prêt à déborder

After the World War Premiere, the situation has become sensible, dans les milieux agricoles, en basse Bretagne. Le pays fait alors face à un manque de terres criant, malgré les pertes humaines importan chez les paysans bretons pendant le conflict. Il ne reste guère de landes à défricher. In addition, a moratorium avait été established au début du conflict sur les baux ruraux. It was raised in 1920, which caused a strong augmentation of loyers and an important social growth.

À cette époque, name of the Breton peasants who are trying to exile, particularly with the États-Unis et les promises du rêve américain. D’autres veulent contester la mainmise des proprietaires terriens. Et il s’agit d’anciens combattants que une certaine expérience militaire… In 1920, the Basse Bretagne is a chaudron chaud bouillant et prêt à déborder. La puissante Union des syndicats agricoles du Finistère et des Côtes-du-Nord, surnamed «l’office de Landerneau», well aware of the situation et va chercher, à l’instigation de son leader, Hervé Budes de Guébriand, à délocaliser I troubled him…

Breton colony

To avoid the social «débordement», why not send the fermiers sans terre vers d’autres cieux? I proceeded this old et a déjà fonctionné. Dans un premier temps, on prend contact auprès du maréchal Lyautey, gouverneur du Maroc. L’idee est cependant rapidly abandonnée.

The experts of the Office of Landerneau auscultent les terres en déshérence en métropole. Cela tombe bien, du côté de la Dordogne et de l’Aquitaine, il ya de nombreuses fermes vacantes. The land is relatively prosperous. Habilement, l’Office de Landerneau, and voit une opportunité pour « repeupler la France », sans déraciner les nouveaux arrivants. With a minute organization, he is acquainted with the names of exploitations of Taille Moyenne.

Dans les années 1920, more centaines de Bretons partent ainsi s’installer dans un « Midi » dont ils connaissent peu de choses. On regrouping them geographically so that they do not exist across lands. Ils introduisent de nouvelles races d’origine armoricaine et imposing leurs bovins et leurs chevaux.

Les Bretons du Périgord s’adaptent remarkably. Ils développent les local cultures, particularly celles du tabac et du vin. Les pardons multiplient, as solid gaillards d’Armorique se taillent une place dans le rugby local. Au level politique, certains d’entre eux feront de belles carrières, at the urging of Yves Guéna, maire de Périgueux.

Une histoire d’accent

Autant I will say that ces Bretons du Sud-Ouest ont rapidement pris l’accent, même avec des expressions bretonnes. In 1931, with an estimate of more than 1,300 Bretons, he was named ces nouveaux arrivants. In 1938, On recensait 300 délégués, venant de sept départements, pour organiser des fêtes bretonnes dans la région.

Les Bretons locaux bénéficiaient – toujours l’organisation léonarde ! – d’un aumônier, dont le plus fameux fut l’abbé Mévellec. Et de journaux, dont Bretonned ar C’hreistez, “les Bretons du Midi”, qui devait donner naissance à Breiz Nevez, in 1946.

Après-guerre, peu à peu, the Bretons are fondus dans le paysage local ou sont revenus dans la péninsule armoricaine. Subtract, in all cases, the adaptation of the cuisine to beurre dans une gastronomie déjà riche! Et le retour du canard en Bretagne…

Il est fou le monde des Bretons

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *