Skip to content

Patrick Terry : “J’ai touché mon premier cheval à 16 ans et demi !”

Comme tous les étés, your écurie is omnipresent aux six coins de l’Hexagone. Comment êtes-vous organisé pour jouer sur tous les tableaux ?

From Pâques à l’automne, l’écurie bat son plein effectivement. Comme nous avons beaucoup de chevaux de province, j’ai set up a système pour être performant avec quatre structures d’entraînement. Nous possédons sept trucks, sept vans et trois chauffeurs à plein temps. Je m’occupe de la logistique et cela ne me fait pas peur. Nous sommes parfaitement autonomes même lorsque nous avons une trentaine de partants le même jour. In general, the écurie presents beaucoup de chevaux sur le même site et ne multiplie pas les hippodromes sur une journée. Cela permet de réduire les frais et d’avoir toutes les équipes et le materiel sur place.

Où sont situées vos quatre structures d’entraînement ?

The structure phare est celle de Sainte-Marie-du-Mont (fifty). Avant d’acheter avec mon frère in 2007, nous avions eu le temps d’imaginer notre projet. C’était une rose au milieu d’orties. Nous and avons de superbes pistes en terre tout en profitant de la plage d‘Utah Beach, un lieu chargé d’histoire, sans oublier l’hippodrome de Sainte-Marie qui nous appartient depuis de longues années déjà. Il ya sept huit ans, nous avons acquis une structure à Creon d’Armagnac (40) où les chevaux travaillent en plein cœur de la forêt. Notre deuxième établissement landais est situé non loin, à I know (40). Depuis avril dernier, nous sommes aussi en location dans le Centre-Est à Saint Romain-Le-Puy (42), between Feurs and Saint-Galmier. Ces structures nous permettent de rayonner dans le Centre-Est et dans le Sud-Est. Cela ne fonctionne pas toujours mais la toute récente victorious de Diego Sautonne est le parfait exemple de ce qui peut marcher. Neuvième sur dix le samedi 2 juillet à Biarritz où il rentait 25 mètres, Diego a gagné cinq jours plus tard en partant de la première ligne à Hyères. Of our days, the conditions of the course are paramount and the important thing is to have a good vision of his horses. Il faut optimiser nos chevaux partout en France où le level des courses est désormais homogenene. Au-dessus de la Loire, quelquefois, le plus dur n’est pas de gagner mais de courir, tellement il ya d’eliminés. Tous les engagements passent par moi. Je suis bien aidé par Franck Pinchinat, l’agent de mon fils Cédric, avec qui je reste plus d’une heure par jour pour discuss des engagements. De toute façon, chaque course est instructive pour la carrière d’un cheval.

What is the method of training “Terry”?

Leave, there is already a rotation of 130 chevaux sur les quatre structures du printemps à l’automne et moitié moins l’hiver, dont s’occupent dix-huit employed au total, dont mon fils. Between the beach and the forest, most pensionnaires are mainly prepared online. Cela agrees parfaitement à mes chevaux d’âge. S’entraîner en ligne droite leur évite naturellement certaines douleurs même s’il faut bien sûr faire attention aux excès de vitesse, sur la plage notamment. Certains chevaux se plaisent sur un site et pas sur un autre. Ils changent aussi de structures en fonction de leurs programs ou de leurs compétences. For example, jeudi dernier, mes trucks du Sud-Ouest et du Centre-Est fait chacun trois heures de route pour se retrouver à mi-chemin afin d’échanger des chevaux. Cette méthode me permet aussi de travailler avec de jeunes professionnels courageux et compétents que j’aime former. Il est important de leur faire confiance. Ils travaillent beaucoup mais sont interessés par un pourcentage des gains pris en course, in order to motivate them. By structure, there are already three employees who occupy 25 weeks. Il n’y a donc pas d’effet de surmenage. Cela induit beaucoup d’organisation. Les achats de haras demanded me a more j’aime bien financier investissement et j’espère pouvoir récupérer mes billes si j’arrive un jour à la retraite. Ce système entraîne certes beaucoup plus de frais mais il permet de gagner du temps.

The plupart of vos partants sont drivés par vos drivers maison. Pourquoi ce choix?

98% of our partners are driven by the gars de l’écurie. Je trouve cela normal de récompenser l’après-midi les employés que sont sur les pistes tous les matins, even if the owners are part of the écurie récemment pour cette raison. Comme n’importe quel driver, mes gars me perdent des courses et m’en gagnent. Une chose est sure, ils ne sont pas maladroits.

Votre écurie est celle qui present le plus de partants. Quel a été votre parcours pour arriver là?

À l’origine, mon père était an ancient marchand de vaches in Normandy. Pour des raisons de santé, il est parti en Corse. Avec mon frère, il nous envoyait au PMU d’Ajaccio pour faire ses jeux. Mon frère aîné, Franck, est parti apprendre le métier chez Pierre Coubard dans la Sarthe et a touché son premier cheval à 16 ans et demi, tout comme moi d’ailleurs quelques années plus tard. Lors de ma première journée à l’école de Chantilly, comme je n’avais never equipped a cheval, j’avais mis ma selle à l’envers! J’ai fait mon CAP chez Marcel Delaunay, seule écurie que j’ai côtoyée. Je n’ai drivé qu’une seule fois en trois ans, une certaine Pyriama et c’était le jour de mon départ puisque je m’installais dès 18 ans. J’étais le plus jeune entraîneur de France à me mettre à mon compte. Avec mon frère, nous avons aussi été les plus jeunes à être saisis! Nous ne gérions rien! Nous étions in judicial redress of more than 500,000 francs. Nous avions i createdÉcurie des Tilleuls pour éviter que l’huissier nous saisisse nos biens personnels. Nous étions pires que fauchés mais quand on part de zéro du côté des finances et des relations professionnelles, on passe vite dans le négatif!

Patrick Terry with Jean-Michel Bazire after a victory for Perle du Mouchel in 2009.

Comment avez-vous fait pour sortir la tête hors de l’eau?

Quand vous n’avez pas d’argent, il ya deux solutions: soit vous êtes voleurs, soit vous êtes observateurs et nous avons choisi la deuxième option. Nous avons beaucoup galéré et c’était vraiment le système D. Je suis parti exercer dans le Sud-Ouest où on avait entendu que c’était moins relevé. Je devais aller un weekend dans les Landes et j’y suis resté huit ans. J’appelais mon frère et mes parents de la cabine téléphonique de Créon d’Armagnac avec une technique bien à nous: nous avions mis une ficelle sur une pièce trouée de cinq francs pour pouvoir la récupérer à chaque appel. From Créon, he had obtained the title of best apprentice of France for two years in a row, in 1986 and 1987. He had arranged a voyage in Tunisia that he had sold for payer quelques dettes. Je vendais également mes coupes pour me faire de l’argent. Et quand je gagnais une course, je montrais le journal à mes fournisseurs pour qu’ils me fassent credit. Un jour, l’huissier que nous connaissions très bien, et pour cause, nous a dit qu’il fallait vraiment qu’on rembourse a minimum, sans quoi il devait nous saisir les meubles. Four days plus tot, nous venions de récupérer trois chevaux dont un poulain que nous n’avions même pas attelé et que nous avons vendu 500 francs. Quelques années plus tard, Arsenalpuisque c’est de lui qu’il s’agit, remportait le Grand National du Trot ! Je me rappelle même avoir I demanded from l’argent à des entraîneurs a jour de course à Angouleme (16) pour mettre de l’essence dans le truck. Après coup, ce sont les meilleurs souvenirs de ma carrière mais ce serait plus compliqué de nos jours. Nous avons alors progressivement appris qu’un cheval avait une valeur marchande et nous avons fait du commerce pour en vivre, en laissant de côté l’entraînement, jusqu’à ce que l’on achète à Sainte-Marie-du-Mont. J’ai travaillé une trentaine d’années avec mon frère et nous ne nous sommes jamais engueulés! C’est une belle fierté car la famille has a great importance. Via a holding that j’ai montée il already three years, j’ai racheté les parts de mon frère.

What is the current chaude de l’écurie?

Nous allons présenter quelques partants durant le meeting de Cagnes-sur-Mer (06) ces prochaines semaines. At court terme, nous allons créer une écurie de groupe avec Alexandre Decoopmann afin de fédérer des turfistes avec comme atout nos différents positionnements géographiques. Il ya aussi d’autres projets d’envergure à come et je vous invite à rejoindre les réseaux sociaux de l’écurie, gérés par Jonathan and Mariedeux autres jeunes de l’écurie !

Leave a Reply

Your email address will not be published.