Skip to content
Home » Le ton monte suite à une résolution de l’IAEA rappelant Téhéran à l’ordre

Le ton monte suite à une résolution de l’IAEA rappelant Téhéran à l’ordre

TÉHÉRAN: Le ton monte dans le dossier nucléaire iranien: les Etats-Unis et les Européens ont fait adopter mercredi à l’IAEA une résolution rappelant formally à l’ordre Téhéran, sur fond d’impasse des négociations pour sauver l’accord de 2015 .

Instead, the République islamique avait débranché a peu plus tôt de surveillance cameras installed by the Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Washington aussitôt prévenu that this decision risquait of “complicar encore davantage” les pourparlers de Vienne, dejà suspendus depuis mars.

The text left by the States-Unis and the E3 (Royaume-Uni, France and Germany) is the first blame against Iran at the UN instance after June 2020.

In a common communiqué, the four countries ont “welcome” the results of the vote and exhort Iran to “respect their legal obligations”.

The resolution was approved by 30 members of the Conseil des gouverneurs réuni à Vienne, seules la Russie et la China votant contre, selon deux diplomates questioned by the AFP. Three countries are sont par ailleurs abstenus (Inde, Libye et Pakistan).

The Israeli Prime Minister Naftali Bennett is happy with a “decision majeure who exposes the true visage of Iran”, and is calling “a warning signal”.

The document urges Iran to “cooperate” with the IAEA, who regretted in a recent report the absence of “technically credible” responses concerning the traces of uranium enriched retrouvées on three undeclared sites.

D’une portée symbolique à ce stade, the résolution peut être prelude à une transmission du contentieux au Conseil de sécurité de l’ONU, enabled to learn the sanctions.

“Resettable”

“L’Iran n’a pas d’activités nucléaires cachees ni de sites no signalés”, declared mercredi Mohammad Eslami, chef of the Iranian Organization of Atomic Energy (IAEA), accusant les Occidentaux de vouloir “maintenir une pression maximale” avec cette résolution “politique”.

Before the same vote, l’Iran avait disconnected dans la journée “plusieurs caméras” sur des “sites nucléaires” du pays, according to a communiqué from the IAEA.

“Aujourd’hui, the competent authorities ont reçu pour instruction de couper les moniteurs d’enrichissement en ligne (OLEM) et les caméras de debitmètres de l’agence”, at-elle précisé.

The Iranian organization agreed that “more than 80% of the existing cameras of the agency work in accordance with the saving agreement and continue to work as avant”.

They are porte-parole Behrouz Kamalvandi, who is rendu sur un site pour verify l’arrêt de cameras, averti que “d’autres mesures étaient envisagées”.

Cet acte est “extrêmement regrettable” et “contra-productif”, as a result of a porte-parole de la diplomatie américaine interrogated par l’AFP. “La réponse de l’Iran devrait être de cooperater pleinement” avec l’IAEA, “pas de développer encore plus ses nuclear activities et réduire la transparency”.

After January 2016, the onusian gendarme verified and controlled the mise en oeuvre des engagements pris par l’Iran dans le cadre de l’accord concluded the previous year in Vienne avec les grandes puissances.

«Maximum pressure»

Le pacte, connu sous son acronyme anglais JCPOA, avait accordé à la République islamique un allègement des sanctions instaurées contra elle en échange de restrictions à son nuclear programme.

More Washington was withdrawn from the agreement in 2018 under the presidency of Donald Trump, jugeant le insuffisant text, et a rétabli les sanctions économiques contre Téhéran, que s’est en réaction progressivement affranchi de ses engagements.

The current president of America, Joe Biden, is in favor of the JCPOA, the negotiations ont started in April 2021 in Vienna between the E3, Russia and China to relaunch him, more semblent of plus in plus vouées à l’ check Les Etats-Unis and participent de manière indirecte.

Au cours des débats devant le Conseil des gouverneurs, London, Paris et Berlin ont dénoncé “a nuclear program advanced comme jamais auparavant”, et des activités “sans credible civil justification”.

After the latest estimates from the IAEA, Iran has well accumulated sufficiency of uranium enriched to 60% for building a bomb.

In Teheran, who is willing to serve as a military officer, I informed the agency of their intention to maintain their capacity for enrichment on the site of Natanz (centre), based on information from the IAEA presented mercredily to the Council.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *