Skip to content

Le facteur Cheval ou le rêve d’un fou by Nadine Monfils – WebThéâtre : : Actualité des spectacles, théâtre, opéra, musique, danse

The solitary realization of a palais pour en faire l’œuvre d’une vie for a petit rural functionary aiming at the distribution of the courier with banal appearances is ongoing. Peu de gens imaginent ce fut la vie réelle de ce créateur unique in his genre.

Rêver est une façon pour l’homme de se dépasser, d’aller au-delà des vicissitudes du quotidien, d’affirm une personnalité que personne ne soupçonne. Car chaque être humain possède en lui des potentialités créatives qui ne demandent qu’à être révélées. Joseph-Ferdinand Cheval (1836-1924) in est un exemple fabuleux.

Sa vie met en lumière une existence miserable au départ, à une période de difficultés inouïes pour les social classes les most defavorisées. Décès et maladies se succèdent autour de cet individu endowed with a solid santé, with a quasi-unbreakable volonté, with a kiss of existence with yeux des autres au moyen de ce qu’il invente et impose in défi à all obstacles Who is faut vaincre lorsqu’on est peu instruit, desargenté, esseulé, endowed with intelligence très moyenne more convaincu qu’à departing from natural elements, il est possible de réaliser des choses étonnantes.

Nadine Monfils is entichée de cet homme attachant dont on visit toujours la construction baroque et échevelée qu’il a réalisée en architecte-maçon solitaire. She found a language to the frustrated and savored fois to meet today’s cheminement of the thought and action of cet être who raised a monument to the impossible. Who indirectly discovered the well-known exotic cultures of the West. Qui a vécu de l’intérieur des sentiments forts d’amour, de tendresse, de détresse, d’amitié, d’obstination envers et contre tout ce qui s’opposait à lui. Qui fut mari et père aimant sans réussir à l’exprimer si ce n’est avec ses gestes d’artisan.

An exceptional comédien s’est pair de ce texte pour en exprimer les rugosités, les tournures poétiques, les réflexions issues du vécu le plus intime, les contradictions between a sort of spontaneous brutality and a sensibility envers les gens et les materials minéraux. Grâce à un travail vocal particulier et une recherche corporelle que inscrit dans l’espace une silhouette typique, il nous transmet combien son personage del s’épanouit en pratiquant sans le savoir ce qu’on baptisera later «art brut». They combine the utopia with the sous-tendency to unite the heteroclite cultures in a unique and ideal society.

Mis en scène par Alain Lempoel, dans le décor du jardin des Halles, le facteur-bâtisseur evokes a passé pas si lointain. Il fait revivre une époque. Il émeut, mêlant brusquerie spontanée et sensibilité à fleur d’émotion forte, sans grandiloquence, neither rancœur, nor amertume. The representation is not focused on the imitation of an extravagant batisseur project more suggested to him by the cailloux, the ordinary elements and a fidèle échafaudage à ce qu’on connaît de verité historique.

Ce seul en scène éprouvant dans sa diversité is balanced by the presence muette more active de l’ami Joseph, peintre du dimanche. Lui, il s’active posément, assidument. Il montre que deux solitudes peuvent s’épauler sans perdre leur identité, loin de toute competition. Sans effusions démesurees.

Cette leçon d’échec au malheur, à l’indigence, à l’ignorance est exemplaire. Elle s’avère saine réaction à tout le négatif que véhicule si souvent notre actualité. Elle redonne du tonus à une conviction dans les pouvoirs de l’humain, punctuated by the melodic notes of Erik Satie.

Avignon Off 2022, Théâtre des Halles, 07>30 July 2022, 11 a.m. (relax 20 and 27/07)

Duration: 1h20

Lire : Nadine Monfils, « Le Facteur Cheval ou le rêve d’un fou », Paris, du Fleuve, 2019

Pierre Chazaud, “Le Facteur Cheval, un rêve de pierre”, Valence, Dauphiné Libéré, coll. Les Patrimoines, 2022, 50 p.

Mise en scène : Alain Leempoel

Elliot Jenicot (ex-pensionnaire de la Comédie française), Philippe Doutrelepont (plasticien)

Production : Panache Diffusion sprl

South : Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge via Casa Kafka Pictures SA – Isabelle Molhant, WBI, la Ville de Wavre

Corealisation : Théâtre des Halles

Leave a Reply

Your email address will not be published.