Skip to content

L’ASCO 2022 confirms the positionnement of anticorps conjugués dans le cancer du sein – actualités

Sciences



Alors qu’Enhertu® s’impose en session plénière comme futur nouveau standard de traitement dans les cancers du sein métastatiques non-eligible aux anti-HER2, Trodelvy® confirms they are effective dans les cancers «triple négatifs».

A standing ovation greeted June 5 in Chicago for the presentation of the results of the DESTINY-Breast04 study at the plenary session of the annual congress of the American Society of Clinical Oncology (ASCO). For the first time it was demonstrated in phase III (more than 550 randomized patients) the effectiveness of an anti-HER2 antibody (le trastuzumab) conjugated to a cytotoxic molecule (le deruxtecan) chez a population of patients atteintes d’cancer du sein ne presentant que un faible surexpression du récepteur HER2. For those patients (more than 60% of the cases of cancer du sein) not eligible for a conventional anti-HER2 ciblée therapy, the traitement standard au stade métastatique est la chimiothérapie.
Enhertu® (T-DXd), co-developed and commercialized by Daiichi-Sankyo and AstraZeneca, agit pour sa part comme un «cheval de Troie». “Anticorps is not for the purpose of a more signaling signal to address chemotherapy for cancer cells”, explains one of the co-investigateurs de l’étude, Pr William Jacot, du département d’oncologie Médicale de l’Institut du cancer de Montpellier.

Une nouvelle population cible

The results, published by the same day New England Journal of Medicinesont sans appel : I administered in 2e ligne de traitement d’un cancer du sein métastatique HER2 faible avec expression des récepteurs hormonales (HR+), T-DXd allowed a presque doublement de la médiane de survie sans progression (à 10.1 mois) and increased the global average survies by 6.4 mois (to 23.9 mois) for rapport to a chimiothérapie choisie par le medecin.

From façon plus exploratoire, the study also examined the case of a sous-population of patients with a faible HER2 tumor and without expression of hormonal receptors (HR-), with also a net advantage of Enhertu® on chemotherapy (median survival without progression almost tripled at 8.5 mois and overall survival plus doubled at 18.2 mois). « Cette étude établit les patients avec un cancer du sein métastatique HER2 faible comme nouvelle population cible, avec T-DXd comme nouveau standard de traitement », assuré Shanu Modi, du Memorial Sloan Kettering Cancer CenterPrincipal Investigator of DESTINY-Breast04, in Présentant ces résultats.

Des perspectives et des interrogations

According to William Jacot, l’arrivée de ce traitement ne devrait guère changer les habits des anatomopathologistes en France, the tests currently used allow them to stop discriminating against feasible expressions. Les toxicités spécifiques d’Enhertu®, dejà bien connues, inquiètent davantage, notamment les pneumopathies interstitielles, arises au cours des différents essais chez 10 à 15% des patients. Generally, they are severe and do not require a dosage adjustment, they may sometimes lead to a hospitalization and other decades are likely to affect the Breast04. “More secondary effects are totally erased for the effectiveness of three good traits”, assures Dr Esma Saada-Bouzid, medical oncologue at the Antoine Lacassagne Center in Nice, interventionist for a point press organization for Unicancer.
The question is posed également à court terme du choix de traitement pour les patientes jusqu’ici catégorisées «triple négatives» (HER2- /HR-) more in reality HER2 faible /HR-. An other anticorps conjugate, Trodelvy® (sacituzumab govitecan) from Gilead, ciblant non pas HER2 mais Trop-2, a récemment été approuvé en 3e ligne ou plus de traitement des cancers du seins triple négatifs métastatiques. At this stage, the Pr Jacot indicates that the privileged treatment for HER2 faible/ HR- patients, les données d’Enhertu® sur cette sous-population étant encore selon lui « trop exploratoires ».

Les développements s’accélèrent

Outre les données de DESTINY-Breast04 et les résultats finaux confirmatoires de l’étude de phase III ASCENT, ayant abouti l’AMM de Trodelvy®, une autre étude de phase III porant sur cet anticorps conjugado, TROPiCS-02, a vu ses données d’analyse primaire dévoilées à l’ASCO. They montrent selon le Pr Jean-Yves Blay, president of Unicancer, a “sign sans équivoque” d’amélioration de la survie sans progression, même si de relatively faible amplitude, chez des patients HR+ / HER2- au stade métastatique et très lourdement pré-traitées.
Finally, ont été présentées à Chicago deux essais plus précoces (respectively phase I/II et de phase I) d’un autre candidat de Daiichi Sankyo, le patrimumab-deruxtecan (HER3-DxD) dans divers sous-types de cancers du sein Metastatic exprimant HER3 et dans le cancer du poumon non à petites cellules avancé sans mutation de l’EGFR. « Les anticorps conjugates à des cytotoxics are developed in great vitesse, with discoveries that are multiplient ». disgust.
According to the Global Oncology Trends report of the IQVIA Institute (May 2022), a quinzaine d’anticorps conjugués a été approuvée por la FDA dans au moins un indication en oncologie, dont plus de la moitié dans des cancers hématologiques. Enhertu®, Trodelvy®, as well as Kadcyla® (trastuzumab-emtansine) from Roche, are the seuls authorized to ce jour dans le cancer du sein. Des anticorps conjugués visant une cinquantaine de cibles sont actuellement en développement dans 78 indications, dont 14 ciblant HER2 et 6 Trop-2.

Julie Wierzbicki

Leave a Reply

Your email address will not be published.