Skip to content

L’art d’Être un oiseau by Julien Norwood and Frédérique Vernillet

Deux cents battements d’ailes par seconde… Des heures de vol plané… Quantité de sprints more rapide than ceux d’un cheval de course… Trois cents kilos de branches pour constructa nid… Notre planète compte environ fifty milliards d’oiseaux. Chaque espèce est une inépuisable source d’étonnement et de fascination.

Attention merveille! Oui, ce livre est une merveille. L’art d’être un oiseau – written by Julien Norwood and illustrated by Frédérique Vernillet – raconte le monde des oiseaux d’une façon elégante et quasi exhaustive ; They are autant de fiches introduites par un texte présentant leur anatomie et leur comportement, au fil dequelles nous découvrons les secrets d’espèces communes de nos jardins ou ceux d’espèces tropical souvent méconnues. Ici, l’hirondelle trouve son chemin lors de sa migration… Ailleurs, l’émerveillement naît des capacité singulares qu’ont certains à Construe un nid extraordinary… Plus loin, leur vie quotidienne et leurs exploits… L’art d’être un oiseau Tient le lecteur de la première à la dernière page grace à la plume d’un passionné et aux crayons de couleurs d’une illustratrice talentueuse.

Quelques habitats parmi d’autres

D’abord les parcs et jardins où les oiseaux vivent en parfaite harmonie avec les hommes. Ils y trouvent une nourriture plus abondante et régulière que dans leur milieu naturel. Ensuite les landes dans lesquelles certaines espèces vivaient confortablement à l’écart de l’homme depuis des siècles. Helas! L’aménagement de nouvelles terres, la construction de routes et l’expansion urbaine ont, peu à peu, réduit les étendues à demi-sauvage. Puis, les Bocages aux paysages cloisonnés de talus boisés. Mais, un fois encore! Modern agriculture demands the disappearance of clôtures, which dramatically affects the quantity of oils deprived of the nesting site. Poursuivons avec les bois et les forêts où retentisent moult cris et chants variés. Ce n’est pas un hasard si les oiseaux forestiers comptent parmi les meilleurs chanteurs; invisible sous le feuillage, ils doivent proclaim leur présence avec éclat pour attirer une compagne ou eloigner un rival. Le champ le plusbrillant étant celui de l’un des hôtes secrets de ces bois et forêts: le rossignol.

A peu d’humidité et de bord de mer

Dans les marécages, le drainage intensif a pour but la récupération de nouvelles terres arables; cet assèchement porte grand prejudice à nos espèces aquatiques, des colonies entières d’oiseaux nicheurs ont ainsi déserté certaines régions. In eau douce, the names lacs and étangs étangs européens allow the accueillir d’unnamable migrants fuyant les rigueurs nordiques. Au printemps, beaucoup d’espèces trouvent dans la végétation marsh la nourriture et la tranquillité nécessaires à leur reproduction. Nous arrivons maintenant dans les maritime zones et les estuaires aux immenses vasières découvertes par la marée et les vastes plages de sable qui jalonnent nos côtes. Elles attirent les oies, les canards et les limicoles (pages 69, 71, 112 & 236) ; les puffins (pages 99, 111, 126 & 200), les fous, les goéland et les sternes and trouvent quant à eux des sites de reproduction; les migrateurs venues du Grand Nord viennent plus modestly faire scale dans ces quartiers d’hivernage hospitaliers.

A book that reconciled avec la vie

N’oublions pas les falaises et les rochers… La Camargue… Les habitats méditerranées… Les côtes péninsulaires de Bretagne… L’intérêt pour les oiseaux n’existe qu’à depart du moment où on devient capable de les renaître et de leur donner un nom. Il convient pour cela d’apprendre à les regarder, à remarcar leur taille, leur couleur, la façon dont ils volent. L’art d’être un oiseau Help us familiarize ourselves with the specifics that we meet most commonly in our countries. Ce n’est pas un livre. Plutôt un coffret ou chaque double page is discovered as a precious petit bijou. L’un des plus beaux lire de ce début d’année. well done!

Jérôme ENEZ-VRIAD
© June 2022 – JE-V. & Bretagne Actuelle

L’art d’être un oiseau, A book by Julien Norwood illustrated by Frédérique Vernillet with EPA editions – 336 colored pages on 255 x 348 mm – €45.00

A lire aussi : La Bretagne aux oiseaux

Leave a Reply

Your email address will not be published.