Skip to content
Home » in Toulouse, des “atteintes graves aux droits fondamentaux”

in Toulouse, des “atteintes graves aux droits fondamentaux”

Le constat est sans appel. The control general of lieux deprivation of liberty (CGLPL) appelé jeudi dans son rapport annuel à desserrer “l’étau de la surpopulation” carcérale, un de ses chevaux de bataille pour que les prisons cessent de “fabriquer de la récidive”.

“We concitoyens ne sont pas idiots, ils understanding qu’à trois ou quatre dans une cellule, on n’en resort pas meilleur mais un peu enragé, ou despair”, argued Dominique Simonnot, in presenting the 2021 activity report of the independent administrative authority that he directs.

“Il faut qu’on s’interroge sur la passion française d’enfermer”, at-elle ajouté.

>> A LIRE AUSSI : Troisième prison de Muret : a souhaite senateur will build it in Comminges

A taux d’occupation des prisons à 117% au 1er mai

Selon les derniers chiffres officiels, taux d’occupation des prisons French atteignait 117% au 1er mai, grimpant à 138.9% dans les maisons d’arrêt où sont incarcérés les détenus en jugement – presumed innocent – et ceux condamnés à de courtes peines.

In raison de cette surpopulation, 1,850 prisonniers dorment sur des matelas posés à même le sol.

The prison density is now 100% repassed in 2020, since the arrest has benefited from anticipated sorties due to the pandemic of covid. More “cela n’a pas duré. The opportunity to maintain a peuplement des maisons d’arrêt acceptable to été manquée”, deplores the rapport.

Or “la surpopulation vicie absolument tout: les relations entre détenus, cells entre surveillants et détenus; l’accès aux soins, au travail, à la formation et même aux douches ou aux promenades est empêché”, considers Dominique Simonnot dans l’avant- propos du rapport.

>> ALIRE ALSO : Ils mobilized against the project qui ferait de Muret, “la première ville carcérale de France”

Feux de cellule dramatique à Bordeaux

Elle entraîne même “des risques vitaux”, at-elle ajouté devant la presse, alors qu’un jeune détenu est mort mercredi dans l’incendie de sa cellule au center pénitentiaire de Bordeaux-Gradinian – le plus surcharge de France avec une densité superieure to 225%.

Ce drame”, it arises that a control mission has been abandoned dans l’établissement, “illustre ce que veut dire concrètement la surpopulation”, to souligné la CGLPL, évoquant une prison “à l’total abandonment”, with jusqu’à quatre détenus par cellule, “ne pouvant pas tenir debout ensemble” “Les feux de cellule sont un des seuls moyens à portée des détenus pour protester”, at-elle ajouté.

Also the old journalist, who succeeded Adeline Hazan in October 2020, reaffirmed the need to “developper” the alternative combs in prison, “contraignants, encadrées et surtout tournées vers la réinsertion”.

Comme depuis de nombreuses années, the CGLPL also recommends “l’inscription dans la loi de la régulation carcérale”, chaque entrée de détenu en cellule devant être “compensated for the sortie – sous contrôle – d’un autre le plus proche de sa fin of comb”.

“Sans ça, on ne s’en sortira pas”, in the opinion of Dominique Simonnot, appelant gouvernement et législateurs à faire preuve d'”un peu de courage politique” pour faire cesser cette “honte nationale”.

In 2021, ses services ont visited 29 établissements pénitentiaires.

A Toulouse-Seysses, une atteinte grave aux droits fondamentaux

Deux de ces visits, at the detention center of Bédenac (Charente-Maritime) and at the penitentiary center of Toulouse-Seysses (Haute-Garonne), ont donné lieu “au constat d’atteintes graves aux droits fondamentaux des détenus” et à la publication de recommandations en urgency.

The CGLPL is charged with defending the foundations of prisons, but also psychiatric hospitals, administrative detention centers, fermés educational centers and garde à vue locations.

Concerning them hospitals psychiatriqueshe regrets that the obligation after January 2022 to prevent the juge des libertés and detention of all measures of isolation and contention so that in control of the well-funded, “continue d’être contestée” au sein du medical corps, in raison du “surplus de formalités qu’il génère”.

“Certes, mais (…) il est salutaire que les soins sans consentement (…) soient soumis à l’examen des juges impartiaux”, observed Dominique Simonnot.

>> A LIRE AUSSI : Toulouse : an advocate reveals the conditions of detention at the prison of Seysses

Quid de l’enfermement des enfants et adolescents?

les”children and adolescents sick” are an “autre sujet de sévère préoccupation” of the CGLPL, notably an absence of “vision d’ensemble de leur parcours global” et une insuffisance des heures d’enseignement qui leur sont délivrées.

The report regrette aussi le manque de prize en compte par le gouvernement de ses recommandaciones des années passées.

He considers that his suggestions devraient faire “l’objet de plans d’action decided et contrôlés par les ministres”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *