Skip to content
Home » ESSAI – L’Aston Martin DBX707 (2022) nous a fait transpirer sur le Blister Berg

ESSAI – L’Aston Martin DBX707 (2022) nous a fait transpirer sur le Blister Berg

Que se passe-t-il lorsqu’on met le SUV le plus puissant du monde sur un circuit connu pour ses virages terrifiants? This is not the Aston Martin DBX707 that cracked at the premiere.

Le plus puissant du monde, oui. As it turns out, the title previously sold to the 717-horsepower Jeep Grand Cherokee Trackhawk, but there is no longer a catalog of the American constructor. The nouvelle version 707 of the Aston Martin DBX beats all its current competitors in the registry of the pure puissance, du Lamborghini Urus (650 chevaux) en passant par le Porsche Cayenne Turbo S E-Hybrid (680 chevaux) en passant par le Bentley Bentayga Speed ​​(635 hp). I got a couple of different turbochargers from the normal DBX of 550 hp, the V8 of this new version developed as they are named 707 hp for 900 Nm of couple. Des chiffres très impressionnant pour un bloc de quatre liters de cylindrée (aux origines AMG), equivalent to ceux du gros V12 bi-turbo de 5.2 liters d’Aston Martin qu’on trouve sous le bonnet de la DBS Superleggera (725 chevaux et 900 Nm). C’est à se sue porquoi le constructor de Gaydon s’est embêté à fabriquer son propre douze cylindres!


Adroite, the normal DBX (550 chevaux). To gauche, the DBX707

Bon à savoir : anticipate the achat et la resente.

It is possible to know the value of reselling or repurposing your vehicle thanks to the Turbo auto cost of your Aston Martin DBX, the alternative to the Argus coast.

Comme d’habitude avec une extreme version of this genre of modèle, the external presentation évolue same if the differences and sautent vraiment aux yeux that if you please the DBX707 à côté du DBX normal: the calandre became gigantic, the diffuser arrière s’agrandit in s’équipant de sorties d’échappement plus grosses et les boucliers cachent des ouïes plus généreuses. L’habitacle ne change pas beaucoup lui non plus. On the back of an iron board with an intriguing design (with a non-tactile look at ergonomics) and an interior with a magnificent finish (chez Aston Martin, le beau cuir on sait faire). Il ya aussi ce grand coffre et ces places arrière dont l’habitabilité impressionne, même pour un gross SUV de luxe. On se croirait presque dans a Range Rover…


The gross difference in rapport with the normal DBX can be found under the central console: this is the molette that allows you to choose the pilotage modes

Ça commence mal

Cette presentation deroule sur le circuit allemand du Blister Berg, un tracé au relief spectaculaire souvent surnommé « la petite Nordschleife », bourré de virages en aveugle et other courbes très techniques que demandent du courage et beaucoup de confiance. L’idéal, in somme, pour tester un nouveau véhicule aux prétentions sportives très élevées. Nous devrons suivre une voiture ouvreuse pour l’occasion, un DBS Superleggera piloté para un moniteur que n’est autre that frere de Sebastian Vettel. De quoi nous donner la certitude de I may close the capabilities of the car at the moment or we left our DBX707, puis que nous plaçons la molette du selector (on the bottom of the central console) in Sport + mode. The big V8 was left behind and the rest was present in the cabin, and it was activated with the Sport+ mode. More experience tourne à la catastrophe : nous nous trouvons dans un groupe de cinq DBX707 et dans les autres autos appearent essentiellement des journalistes étrangers dont the lens oblige la voiture de tête à print un train de senateur. The occasion to remettre the Comfort mode and to verify that large SUVs do not sacrifice rien à ce level. La boîte automatique comme l’amortissement font alors preuve d’une douceur excellente et on n’entend plus du tout le V8 dans l’habitacle, alors que nous suivons paisiblement les autres voitures.

Aston Martin DBX707, au service de la toute puissance – Essai TURBO du 04/17/2022


Ca ne voit pas sur l’image, mais on roule vraiment doucement à ce moment

Negotiations

A confrère de la presse sportive française strikes down encore plus que nous. Comment jauger sérieusement l’efficacité dynamique d’une telle auto sans pouvoir réellement attack sur circuit? Au terme des sessions de roulage, nous demandons aux gens de l’organisation de retourner rouler sans les autres journalistes, juste avec Fabian Vettel et sa sublime DBS Superleggera. Nous voilà repartis rien que tous les trois. Mode Sport+ activated, ESP deconnecté, on varaiment voir ce que lourd bestiau de 2 245 kg à vide dans le ventre. Cette fois, on égraine tous les reports de la boîte automatique à neuf vitesses, extrapolée de celle de la Mercedes-AMG E63S (with the rest of the transmission deeply retravaillée par Aston Martin). In a manual mode, he could provide for a satisfying reaction. Sur ce genre de gross SUV où le couple important et les capacité de tractage empêchent les constructors d’installer des transmissions à double embrayage aussi bonnes que celles des vraies sportives, la boîte du DBX707 nous paraît au moins aussi efficace que la ZF d’un Porsche Cayenne or an Audi RS Q8. The big V8 in the living room sans aller aussi loin dans l’exuberance sonore than the old Range Rover Sport SVR. When it’s ready (0 to 100 km/h announced in 3.3 seconds), it seems to be at a promising level that allows it to do so without a problem with a BMW M5 or an Audi RS 6 on the road to the German autoroutes ( Precisons that the DBX707 also claims the title of SUV more rapide du monde avec sa vitesse maximale de 310 km/h).


Le Blister Berg, a circuit extremely technique et vallonné surnommé “la petite Nordschleife”

perdition

Le confrère roulant devant moi, que je connais depuis quinze ans, colle littéralement au pare-choc de la DBS de Vettel avec son SUV et oblige ce dernier à augmenter encore le rythme. Et c’est précisément ce moment que révèle les différences entre un bon pilote -cet encombrant confrère qui possède le même prénom que Patrick Bruel ainsi que le même nom que José Garcia- et moi. Alors que lui semble toujours freiné par la jolie voiture de sport devant lui, je commence à perdre le rythme. Le DBX707 n’y est pour rien : I lost an attack by giving him a little molle, the big freins carbone-céramique (disques de 420 mm à l’avant, comme ceux d’une Bugatti Chiron) stoppent l’engin sans encombre tour après tour. Souple sur ses appuis, il garde du roulis ce qui ne l’empêche pas de faire preuve d’une irreproachable stabilité sur ce toboggan allemand très relevé. Malgré la masse et le center de gravité problematiques de ce genre de luxueux pachyderme, le train avant faire bonne figure et lorsque le sous-virage survient enfin, l’Aston ne disunited pas. Reactif au lever de pied, le gros Anglais met aussi à profit sa transmission qui peut renvoyer jusqu’à 100% du couple vers le train arrière. Il vous laisse sort des virages en glisse mais dans une certaine mesure seulement sur nos modèles d’essai de pré-série. A ce propos, the gens d’Aston Martin sur place nous ont certify that the definitive exemplaires permettront carrément de prendre les virages par les portières en faisant beaucoup de fumée. If you are capable.


Ca y est, les autres ont file devant…

Car moi, presently, je suis déjà largely en-dehors de ma zone de confort en essayant de rester au contact des deux autres voitures. Je rate des cordes et des rétrogradages, je freine trop tôt et mon cerveau refuse systématiquement de laisser le pied sur l’accélérateur sur ces bosses vertigineuses en virage sans visibilité avec un giganteque dévers. Le SUV fait en tout cas preuve d’une motricité impériale malgré les nombreux délestages du circuit. Heureusement car ici, la moindre erreur de pilotage pourrait avoir de lourdes conséquences avec des autos plus pointues. Aside from those tours, the DBS and the other DBX707 are left behind. Mon dos humide colle contre le cuir du siège et une odeur de transpiration commence à envahir l’habitacle au moment où j’attaque en fin le tour de refroidissement. Humility encore une fois par ce confrère que ne cessa de nuire à mon amour propre, j’ai au moins la Satisfaction to be able to experiment with a DBX707 on circuit. Et meme, malgré le côté burlesque de se avec a SUV aussi lourd sur circuit, de découvrir de bonnes sensations de pilotage sur l’un des circuits les most difficiles de la planete. Fait-il mieux que ses concurrents of him? Dans mon souvenir, le Porsche Cayenne plus fermement tenu et fort d’une une direction moins légère me paraissait moins amusant et pas plus performant. It is clearly a match à jouer between the DBX707, the Lamborghini Urus and the Cayenne GT. At €240,504 the morceau, the coûte aussi a peu plus cher que ces derniers mais vu la gueule de l’engin et son degré de confort, il ya vraiment tout pour faire du DBX707 la nouvelle machine à cash d’Aston Martin. Ça tombe bien, le builder en a bien besoin actuellement. Et moi, je vais prendre une douche après m’être mesuré au terrifiant Blister Berg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *