Skip to content
Home » Escroquerie sur la viande de cheval : the debut process in Marseille – 06/08/2022 at 10:05

Escroquerie sur la viande de cheval : the debut process in Marseille – 06/08/2022 at 10:05

Le procès d'une vaste escroquerie européenne sur la viande de cheval s'ouvre à Marseille (AFP / DAMIEN MEYER)

Le procès d’une vaste escroquerie européenne sur la viande de cheval s’ouvre à Marseille (AFP / DAMIEN MEYER)

Plusieurs prévenus français, fournisseurs et vendeurs de chevaux, even if a Belgian vet, are attending the barre ce mercredi, au deuxième jour d’un procès prévu pour durer jusqu’au 24 juin.

Main mis in cause :

an important négociant belge de chevaux.

Le procès d’une vaste escroquerie européenne à la viande chevaline a débuté mardi 7 juin à Marseille,

for three weeks.

Parmi les dix-huit prévenus: quatre Belges, deux Néerlandais, mais aussi des vétérinaires et commerçants français.

Played by the 6th chamber of the correctional court, in the hearing room of the “procès hors normes” de l’ancienne caserne du Muy, les prévenus – maquignons, rabatteurs et vétérinaires – sont notamment poursuivis pour

escroquerie et complicité d’escroquerie en bande organisée

ainsi que pour tromperie entraînant

un danger pour la santé de l’homme.

I arrived in advance dans la salle où de nombreux journalistes étaient déjà présents, Jean-Marc Decker, 58 years old, ressortissant belge

soupçonné d’être le “pivot”

de ce “vaste trafic international de chevaux”, est ainsi poursuivi avoir introduit dans la filière alimentarire des animaux impropres à la consommation.

Les prévenus sont jugés pour des faits commis between 2010 and 2015. Ils auraient notamment commis

of names entorses

à la réglementation européenne concerning les chevaux importés de pays de l’Union européenne. The

seule personne morale

poursuivie est une société de vente en gros de viande chevaline du Gard,

Equi’d Sud,

qui utilisait l’abattoir d’Alès où a débuté l’enquête in 2013.

Des chevaux impropres à la consommation humaine

Qui decidait de quoi dans cet abattoir? C’est la principale question à laquelle s’est attelé le tribunal avec la comparution mardi après midi pendant plus de trois heures de

François Dumonteil, le vétérinaire de l’établissement.

Il lui est reproché d’avoir admis à l’abattage des

chevaux impropres à la consommation humaine

alors qu’il était in charge du contrôle des animals after 2011, with the responsibility of guiding them towards the end of consumption or of euthanizing them upstream of the équarrissage. Sont notamment concernés des animals coming from Pays-Bas, de Belgique, d’Allemagne et de Pologne.

Le désormais retraité de 67 ans a souligné le

context of “surcharge de travail”

et a reconnu certaines “erreurs”, explaining avoir fait appel “au bon sens” pour justifier ses choix face à des réglementations et systèmes de control non harmonisés et complexes entre pays européens.

“Des lois sont faites avec des règles, on peut les trouver pas adaptées aux cas pratiques mais

où est-ce que vous allez mettre la limit?”

to answer the president of the court Claire Ballerini in reconnaissance

“a float”

dans l’application des règles européennes por les autorités françaises.

“Ils ont dupé tout le monde”

Certaines années, ce sont

jusqu’à 25% des chevaux apportés par Jean-Marc Decker qui ont été abattus,

et ce malgré leur statut “frauduleux”, rappelé le représentant du ministère public Guillaume Bricier. aww overall,

473 équidés ont été abattus alors qu’exclus de la chaîne alimentarire.

Quinquagénaires ou sexagenaires pour la plupart, plusieurs fournisseurs de Jean-Marc Decker sont également mis en cause pour lui avoir fourni des animaux “impropres à la consommation” thanks to

de faux documents brouillant la traçabilité des bêtes.

Certains auraient même

I trompe the ancient owners of animals

sur leur intention de les mener à l’abattoir.

Aline Oudin, former proprietor of a young man who came to trust in 2013 at one of the forecasts at Lui’s “offer a heureuse retrait”, is also presented to the audience Tuesday morning after the route of Meurthe-et-Moselle pour deposer une constitution de partie civile écrite.

“Ils ont dupé les proprietaires, ils ont dupé les consommateurs,

ils ont dupé tout le monde”, at-elle accused mardi matin auprès de l’AFP, à la veille de son audition.

Plusieurs prévenus français, fournisseurs et vendeurs de chevaux, ainsi qu’un vétérinaire belge, sont attendus à la barre ce mercredi, au deuxième jour d’un procès

prévu pour durer jusqu’au 24 juin.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *