Skip to content
Home » EquiRetraite, a labor force for retirement jobs

EquiRetraite, a labor force for retirement jobs

Carine Brami is a mordue de cheval. Incapable of faire a choix between sa vie professionnelle of her et sa passion pour les équidés, cette dernière consacre tout son temps libre à l’équitation en parallèle de son travail of her. Aujourd’hui, elle gère avec are compagnon de la EquiRetraite, a pension specialized in equine geriatrics, located in Sologne (41).

L’envie de monter une pension retraite lui est venue de la perte de son tout premier équidé dans les années 1980, Usurpateur de l’Illon, un vieux cheval blessé et ensellé qui lui a été confié. After a déménagement of her, they do not need to be friends with her, and they do not rest in her eyes, and she does not need to visit regularly. L’état de l’équidé degrade jusqu’à qu’il donne son dernier souffle de la. « Quand j’ai vu qu’il s’était laissé mourir je me suis dit que je l’avais abandonné, ça m’a fait beaucoup de mal. Donc tous les chevaux que j’ai eus après j’ai décidé de les garder jusqu’au bout. wow, je me suis rendue compte que beaucoup de cavaliers avaient des chevaux et voulaient leur offerr une belle retraite, mais avec des persons qui ont de l’expérience. Alors il m’est venue l’idee de me lancer dans la pension retraite », explains Carine Brami. L’occasion de parteager ses années d’expérience aux côtés des chevaux. To understand what lies Carine aux équidés il faut remonter à son enfance de la.

La passion d’une vie

Cette dernière ne pratiquait pas encore l’équitation que les murs de sa chambre étaient déjà recuverts de posters d’équidés. Au lycée l’occasion de ella s’offre à elle de prendre are premier cours aux écuries de Barbois (54), c’est le coup de coeur! Face au refus de ses parents de ella de lui financer cette activité, la téméraire jeune fille donne des cours de maths et aide aux écuries pour continue les leçons. Sa motivation de ella finit par payer puisqu’elle peut suivre deux cours par semaine. She puis she touche the consecration quand on lui confie Usurpateur de l’Illon, avec qui elle développe une relation unique. « J’ai began to mount and to leave toute seule en extérieur. Parfois je partais en balade sans rien, ni même un licol. J’étais tellement unconscious que je faisais n’importe quoi. Mais j’étais heureuse et lui aussi. » It was the first for the professionalism at the time of a stage in the international scene of the region. Un stage très formateur et révélateur pour elle. Fraîchement diplômée de ses études d’informatique, she accepted a post d’ingénieur en développement dans le Loiret (45) et s’achète son premier cheval qu’elle met chez Pierre Defrance. Parallel to her employment, Carine passed to out of her free time at the club to help her soins aux chevaux. Puis, elle fait la rencontre d’une jument « qui avait de super beaux yeux » mais sur qui il était impossible de monter. C’est mal connaître la tenacity de Carine. « Je me suis dit: il faut la prendre différemment. J’ai started for the outdoor worker in me servant petit à petit de mes aides. Puis je la montais régulièrement en carrière sur des durées très courts. Ça s’est tellement bien passé qu’ils ont fini par me surnommer la sorcière ». La belle jument rejoint alors le piquet de Carine.

Carine Brami at concours en 1985 avec un cheval appelé Oscar ©DR/Carine Brami

They are lancement as professionnelle

Quelques années later in 1993, après une première séparation, elle monte sa structure le Haras de Chanteau, dans lequel elle loge all les chevaux de l’elevage qu’elle tenait avec son ex-compagnon. They are salary of her ne suffisant plus, her accueille ses first pensionnaires of her et passe l’ATE puis deux BPJEPS. « Je me vais à 4h du matin pour m’occuper des chevaux et aller à 8 heures au boulot, puis je recommençais le soir ». Après many discordes avec un voisin, soutenu par la Mairie, que se plaignait des nuisances causées par les chevaux, Carine se voit dans l’obligation de chercher une autre structure. In 2005elle acquiert ses infrastructures actuelles, une Farm located in Sologne pour laquelle elle a eu un coup de cœur. « Quand j’ai vu cette ferme vallonnée, je me suis dit que c’était l’endroit rêvé ». With installation elle veut specializes in geriatrics. She practices le tourisme équestre pour se faire connaître et se forma en parallèle sur « les soins naturels, l’ostéopathie, le shiatsu, etc. in moyenne 15 to 20 days for an. ” In 2016she is the victim of a terrible accident in a dressage stage, who gave her up tetraplegic. A nouveau Carine’s bravoure surpasses the imaginable. « The neurosurgery tells me that I need to go back more than ever to cheval and I remember him from my heart, I told him about what I did about those days and I have a question of pied who bougeait puis deux , puis trois, puis j’ai commencé à marcher doucement. After five months of hospitalization, I lieu de me repose j’ai pris ma jument et je suis remontée. One fois dessus bras et mes jambes ont commencé à se remettre en route et on est parti sur une balade de 10 kilomètres. J’ai refait la même chose le lendemain et trois mois après je sortais de l’hôpital ». A combat qui forge respects him.

The pension withdraws

Ajourd’hui, at 63 years old, Carine devotes herself in large part to her pension for retirement retirements, and she donne for objectif d’agir « comme si je voulais que chaque cheval devienne immortel ». Pour elle il n’y a pas de secret, la longévité d’un cheval passe par son bien-être et sa synergie avec la nature. Elle mise beaucoup sur les natural food supplements, that ses pensionnaires peuvent retrouver dans ses prairies certifiées bio, tells that l’achillée millefeuille un anti-inflammatoire naturel ou encore le plantain que permet de lutter contra les allergies et la toux. She proposes her own method based on the south five piliers : protection (travailler sur l’immunité globale du cheptel et la booster), the harmonization (chaque cheval doit avoir trouvé sa place dans le groupe), nutrition (adapter chaque régime aux pensionnaires et les aider avec des cures naturelles), valorization (adapter le travail à un vieux cheval de sorte qu’il ne perd pas sa musculature) et fin the positive and negative reinforcement. L’équitante d’expérience utilise également beaucoup l’éthologie pour creer un lien avec ses cheptels. Her methods are effective in telling that « 90% of the month chevaux n’ont pas besoin d’aller at clinique ». At 63 years old, Carine compte sur son Sens de l’observation et les compétences qu’elle a développées pour offer le meilleur service possible à ses retraités. Après tant d’accomplissement Carine rêve désormais de pouvoir transmettre son savoir de ella et créer une formation en gériatrie équine.

Anne Chaussebourg

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *