Skip to content
Home » Deux mois après “l’affaire Beerbaum”, la Fédération allemande va interdire la technique du “toucher”

Deux mois après “l’affaire Beerbaum”, la Fédération allemande va interdire la technique du “toucher”

Vendredi, the Fédération équestre allemande a annoncé are intention d’interdire la technique d’entraînement dite du “toucher”, distinguished from the techniques of “barrage”, proscribed after 1991. Many mois après la diffusion sur la chaîne RTL d’un reportage dénonçant The use of presumed prohibited methods by the Beerbaum horses, the horse managers of Outre-Rhin, who previously launched a reflection on the horse training methods, clarified a situation or the demeanor. Ludger Beerbaum a pris acte de cette évolution réglementaire.



In Germany, the méthode d’entraînement consisted of “toucher” les chevaux de saut d’obstacles devrait bientôt être interdite. Ainsi en a décidé le présidium of the Fédération équestre allemande, “Suivant the unanimous recommendation of the Commission sur les méthodes de formation, que a traité ce sujet en détails”, selon le communiqué publié vendredi. Ledit présidium avait créé cette commission ad hoc debut 2021 avec pour mission “D’examiner le toucher et d’autres méthodes d’éducation et de formation”. The presidium will maintain a request to the consultative council of the federation for sport in order to introduce the sporting regulations for the interdiction of the “toucher” for the training of the chevaux au saut d’obstacles.

Pour rappel, after a resolution dite de Potsdam “sur les attitudes equestres envers le cheval”, I voted in 1991, a passage avait été ajouté aux directives d’entraînement de la fédération nationale, dans lequel une distinction avait été opérée entre le “barrage”, interdit, et le “toucher”, autorisé, ce qui a souvent été critiqué depuis . Specifically, “toucher” a cheval avec une barre non métallique ne pesol pas plus deux mille grammes pendant qu’il franchise an obstacle is jusqu’à present autorisé dans le cadre de l’entraînement à domicile afin d’acrroître chez l’animal the conscience of the obstacle. Selon ces directives, cela ne peut être effectué que “Par des spécialistes du cheval expérimentés et chevronnés ayant suffisamment de sensibilité et d’expérience”.

Le débat à ce sujet a été vivement relancé il already a peu moins de deux mois. In a reportage broadcast on January 11, the German chain RTL reported on the recourses to the méthodes d’intraînement présumées interdites dans les écuries by Ludger Beerbaum. Sur la foi d’images que auraient été es captées clandestinement por un (e) acien(ne) employé(e), le reportage identifiait nommément le quadruple olympique champion comme acteur et responsable de faits présumés. For ailleurs, a journalist infiltrated au sein des écuries Beerbaum, à Riesenbeck, via a stage au service marketing, avait saisi des images montrant Ludger dans une similaire, qualified as a “barrage” par des personnes présentées comme experts. The journalist aussi assured avoir trouvé des barres recouvertes d’un revêtement à picots, dans un grenier et dans une remise située juste à côté d’une carrière de travail. The Fédération allemande et la Fédération équestre internationale s’étaient alors rankes derrière la protection du bien-être animal, primordial principe de leurs règlements. Toutefois, ceux de la Fédération allemande rests on the tenuous distinction between “barrage” and “toucher”. Quant à Ludger Beerbaum, il avait jugé ce reportage “manifestement faux, diffamatoire et calomnieux sur de nombreux points”arguant faire emploi, à titre très occasionnel, de “the authorized method of the “toucher”. […] Chez moi, il n’y a rien de cache ni de non autorisé.”



“Seule une interdiction peut protéger les chevaux et all les acteurs”

At the end of a decisive meeting, the presidium and the commission ad hoc of the Fédération allemande ont émis the following declaration: “Pour toutes les personnes impliquées, le bien-être du cheval, partenaire sportif, est la priorité absolue. All the world agrees to say that equitable equestrian sports are not possible in partnership and in a relationship of trust between man and boy. The basis on this is the théorie classique de l’équitation. Selon la fédération, l’usage professionnel du ‘toucher’ à l’obstacle, as defined by the directives, n’a pas toujours d’incidence sur le bien-être des animaux. Cependant, the commission is parvenue à the conclusion that in practice, le risque d’écart par rapport à la definition du ‘toucher’ dans les directives est elevé. Des erreurs peuvent être commises, et avec cette méthode, la margin d’erreur est presque inexistent. De petits écarts peuvent avoir des conséquences négatives pour le cheval. Even the specialists ont souvent du mal à illustrer et à faire understand whether the limit of the ‘toucher’ is authorized jusqu’à present dans les règles de l’art. Dans la pratique, il n’existe pas de consensus sur la manière de ‘toucher’ correctly les chevaux à l’obstacle. Due to the complexity of the ‘toucher’ à l’obstacle et des exigences extrêmement elevées posées aux professionnels, même une formation ne peut guarantar une mise en œuvre correcte dans la pratique. The commission and the presidency sont donc arrivées à the conclusion that, dans l’intérêt des chevaux, cette méthode devrait être abandonnée à l’avenir. There is an interdiction of the ‘toucher’ à l’obstacle peut protéger les chevaux d’un mauvais usage et tous les acteurs des conséquences d’un mauvais accidental usage. In short, the interdiction of the toucher à l’obstacle s’acorde avec les règles internationales.”

Dans son communiqué, la fédération precise aussi qu’il “n’appartient pas à la commission sur les méthodes de formation d’évaluer juridiquement les images montrées dans le reportage diffusé le 11 janvier sur RTL et de prononcer des mesures disciplinaires. Le reportage montrait l’utilisation présumée de méthodes d’entraînement non autorisées. The disciplinary commission of the federation will be competent for events related to the sporting plan. The federation poursuit l’examen des images in order to determine if they constitute a violation of the règlement des épreuves et ne fera aucun commentaire sur l’enquête en cours.”

Quant à Ludger Beerbaum, il s’est exprimé sur les sites de nos confrères germains de St Georg et Reiter Revue. “I understand parfaitement the decision prise aujourd’hui par la Fédération allemande, même si, de mon point de vue, una approche plus nuancée aurait également été possible. In effect, from the common knowledge of the federation and sports names of high levels, the use of professionnelle du toucher n’a pas toujours d’incidence sur le bien-être des animaux. Toutefois, after the name of the efforts of the commission sur les méthodes de formation, it is found that due to the complexity of the practice of ‘toucher’, it is three difficile de faire understand or the limit of who était autorisé jusqu’à present. Pour le sport de haut niveau, cela signifie the disparition d’une méthode d’entraînement appliquée et reconnue. À l’avenir, nous, sportifs et fédération, devrons explain beaucoup plus clairement au public comment nous parvenons à réaliser des performances de haut niveau avec nos chevaux”concluded the quadruple champion olympique.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *