Skip to content
Home » Dans l’Eure, l’abbaye Notre-Dame-du-Bec-Hellouin fut une écurie géante avant d’accueillir à nouveau des moines

Dans l’Eure, l’abbaye Notre-Dame-du-Bec-Hellouin fut une écurie géante avant d’accueillir à nouveau des moines

Avant la mécanisation des regiments, les chevaux furent la cheville ouvrière de l’organisation militaire. As the soldiers, they are furent ainsi des disaines de milliers à firing lors des guerres, ce que que a sue à l’administration des armées une well hulée organization pour réapprovisionner les contingents. Dès la Révolution Française et surtout sous Napoléon Ier, des sites ont été dévolus au débourrage, à l’elevage even qu’à la reproduction. C’est le cas de l’Abbaye Notre-Dame-du Bec, dans le village du Bec-Hellouin (Eure).

Le Parisien André Poupet, professeur d’Histoire à la retraite vient de ressortir une nouvelle version de son livre « L’Abbaye du Bec au temps des chevaux, 1790-1948 », dans laquelle il dévoile de nouveaux faits issus d’archives récupérées à Moscow. C’est in 1967 that l’enseignant discovered l’abbaye founded au XIe siècle par les bénédictins. Rapidement, il se passionne “à la fois par des raisons spirituelles et historiques” à son histoire et celle du Bec-Hellouin. Il va écrire quatre livres autour du site religieux.

Lors de ses recherches, André Poupet discovered that between the Révolution Française et 1948, les moines de la congrégation de Saint-Maur furent chassés. In the communal and departmental archives and surveillance of the documents spoliés by the Nazis and preserved jusqu’in 1991 by the Soviets, André Poupet saw that the Abbaye was transformed into a national asset.

« Les Révolutionnaires, raconte-t-il, in fact between 1792 and 1802, a lift depot, terme qui designe le fait de réapprovisionner les regiments de cavalerie après chaque bataille. Between 1806 and 1833, it was a dépôt d’étalons. On s’y livrait à la reproduction sous la tutelle du Haras du Pin, dans l’Orne. Cette période with permission to contribute to the conservation and development of the race équine normande even if the mise en place d’une économie encore existing autour des chevaux de courses. »

A magnificent activity of ceramics aujourd’hui

« Les cracks d’aujourd’hui sont des descendants de cette époque. Puis, les guerres sont revenues. L’Abbaye is re-established as a lift depot just in 1940. Là, the Germans ont occupied the lieux with one other cavalry, des armored Panzers! », poursuit l’historien. C’est in 1948 that the moines ont réintégré Notre-Dame-du-Bec which alors retrouvé sa vocation spirituelle avec, toujours aujourd’hui, the presence of a dizaine de moines qui and developed a magnificent activity of ceramics. A site I visited chaque année par des milliers des touristes que doit sa conservation en partie aux équidés.

Car, même si les locaux ont été saccagés par les Révolutionnaires, « le gros œuvre a été entretenu et chauffé pendant un siècle et demi afin d’accueillir l’elevage. Between one vingtaine and one quarantaine of people, dont des palefreniers, des vétérinaires, un maréchal-ferrant et des militaires, ont elevé et débourré des dizaines de milliers de chevaux. Une ligne railway et une gare ont aussi été construites pour livrer des poulains et faire distribute les chevaux. She fut fermée in 1969 et est devenue une voie verte », details André Poupet.

Ce fut aussi pour le village une période prospère, avec pas moins de seize débits de boissons, des hôtels, des petits commerces, des artisans, des agriculteurs qui fournissaient la nourriture et le fourrage ainsi qu’une «couturière-ravaudeuse pour les uniforms, seals, liquors and other equipments du cheval. Il ya eu tout un écosystème autour de cette activité que fait la réputation du Bec-Hellouin de nos jours».

« L’Abbaye du Bec au temps des chevaux, 1790-1948» d’André Poupet, – 2nd edition. €19 at the Magasin de l’Abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin. Rens. south abbayedubec.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *