Skip to content
Home » Comment des anciens chevaux de course trouvent une seconde vie dans une écurie aux petits soins

Comment des anciens chevaux de course trouvent une seconde vie dans une écurie aux petits soins

In 2019, Nathalie Dietrich joined the Hengwiller l’écurie du Winkelbach, the seule écurie de reconversion des chevaux de course du Grand Est. Elle recueille des pur-sang écartés brutalement du monde des courses.

Blessés, trop vieux, or simply played against performers: après des années de courses, a great name of pur-sang is retrouvent abandoned. Nathalie Dietrich decided to offer a second souffle to Hengwiller (Bas-Rhin). Une autre vie, bien méritee, loin des pistes d’entraînement. Leur histoire et la sienne ne font aujourd’hui plus qu’une.

After this pompier volontaire et salariée du SDIS 67 à Haguenau pendant dix ans, elle fait deux AVC coup sur coup in 2014. Elle spent 15 days en soins intensifs. Lorsqu’elle in sort, she is declared inapte à toute activité professionnelle. “Ça a été terrible pour quelqu’un que aime la vie comme moi, the fondatrice de l’écurie du Winkelbach is rappelled. Je ne l’ai pas admis, pas supportedé. I don’t have to find out about the medical advice… “

In 2019, elle rachète une vieille bergerie à Hengwiller. Elle a toujours aimé les chevaux. Ce sont eux qui doucement la ramènent à la vie. “Il and between us a silent langage. Je ne peux pas l’expliquer. Ils m’ont sauvée. Et j’ai décidé de leur redonner ce qu’ils m’avaient offert: une seconde vie.”

She transforms her bergerie into lieu d’accueil pour les pur-sang réformés. Très vite, elle décroche le label “Au delà des pistes”. La seule à l’avoir obtained dans le Grand Est. “Lorsque j’ai rencontré Nathalie, j’ai tout de suite compris qui elle était, ce qu’elle voulait, explains Lucien Matzinger, president of the société des courses de Strasbourg, Je lui ai donc present des proprietaires, des gens du milieu. Et ça a collé. It was three decided. Elle voulait s’occuper des chevaux qui quittent le monde des courses. Des chevaux souvent oublies. Aujourd’hui, tout le monde la connaît.”

After 2019, des dizaines de pur-sang sont venus faire un séjour dans son écurie. Ils ont dû tout réapprendre: la douceur, la confiance, loin de la compétition, de la performance et des blessures. Et ça n’est pas toujours facile. “C’est un long chemin, Nathalie Dietrich explained. Lorsque je les recueille, ils sont très sauvages. Ils ne veulent plus être montes. Ils sont usedes. Petit à petit, on fait un chemin ensemble. Moi aussi, après mes deux AVC, j’ai dû tout réapprendre.”

C’est un long chemin, lorsque je les recueille, ils sont très sauvages.

Première étape: desensitisation. Il s’agit d’apprendre à l’animal à ne plus avoir peur au moindre bruit. A la moindre approche. Sur les champs de course, ils ont longtemps eu des œillères. Pour ne rien voir, aller plus vite, toujours plus vite. “Ici, on enlève tout ça. On attend qu’ils nous accordent leur confiance. Ils ont chacun leur rythme. Ensuite, on joue avec eux. On les fait marcher sur des bouteilles en plastique pour qu’ils n’aient plus peur d “A sun that does not ressemble pas à celui des pistes. A sun without obstacles that dresses. Juste des objets du quotidien. “

Et surtout, ils sont libre. From courir dans les prés. From chahuter. Sans pressure. Sans orders. Ils sont soignés, car ces pur-sang ont souvent enchaînés les blessures. Ensuite, ils sont rachetés par des passionnés, que poursuivent le chemin initié par Nathalie Dietrich. D’ailleurs, elle ne coupe jamais les ponts avec ses anciens pensionnaires de ella. “Je continue d’aller les voir. Je ne peux pas m’en empêcher. Vous savez, bien sûr que les ai aiés. Mais moi je leur dois tout. Avec cette écurie, j’ai retrouvé une colonne vertébrale. L’envie de vivre, de me battre. C’est quelque chose qui n’a pas de prix.”

C’est ce qui sera expliqué au public de l’hippodrome de Hoerdt ce dimanche 12 juin à l’occasion de la journée de la reconversion du cheval de course. I label “Au delà des pistes” and is obviously associated. Nathalie Dietrich presents a dizaine des chevaux de son écurie of her. Parmi eux: Diamond Falcon, Jamaïcain Shuffle and Kali Mon Colonel. After the debut of the adventure, the fondatrice de l’écurie du Winkelbach remis en selle, à sa façon de la, près 200 pur-sang, aged from 2 to 11 years.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *