Skip to content

Alès et Pézenas au center d’un trafic international de chevaux: 19 prévenus devant le tribunal de Marseille

19 prevenus suspectés d’appartenir to a vast réseau de trafic de viande de cheval en lien avec les abattoirs d’Alès et Pézenas, sont convoqués a court de Marseille du mardi 7 juin au 1er juillet.

Neuf ans après les premiers faits révélés par midi-free in août 2013, 19 prévenus sont convoqués a judiciaire tribunal de Marseille du 7 juin au 1er juillet.

Des Français, des Belges et des Néerlandais sont jugés dans le cadre du démantèlement d’un vaste trafic international de chevaux reposant sur la falsificación de leurs carnets d’identification et de divers sanitaires documents.

Des chevaux et leurs papiers, non conformes

Depuis 2012, dans les Ardennes, plusieurs plaintes, notamment pour abus de confiance, ont été déposées par des particuliers, ou des clubs hippiques, who ont discovered that leurs chevaux, sold or donnés against bons soins pour écouler une retraite paisible, sont en réalité revendus puis abattus dans les abattoirs d’Alès et de Pézenas. Ils sont ensuite vendus à des grossistes que fournissent les boucheries pour la consommation humaine.

Certains animaux, ont reçu des traitements medicalmenteux que les rendent inpropres à la consommation humaine. The falsification of documents of ces chevaux avec complicité de vétérinaires que travaillent dans les levages, ou assent les controls dans les abattoirs, permit de contourner la législation et declarer “bons pour l’abattage”.

Trois filières d’approvisionnement mises à jour

A veterinarian of the Direction départementale de la protection des populations (DDPP 34), in a post at the abattoir de Pézenas, detects abnormal names in the papers of certain marchands. Les passeports paraissent trafiqués et des chevaux sont même retrouvés porteur de deux puces d’identification. Malgré les pressions des apporteurs de chevaux auprès de la direction de l’abattoir héraultais, in April 2013, a signalement effectué auprès du parquet de Béziers. À Alès, the situation is identical.

At the end of June 2013, the Procureur de la République de Marseille ouvre une judiciaire information et le pole santé publique récupère l’ensemble des procédures des Ardennes, du Gard et de l’Hérault. A common team is created by Belgium, also associated with the judicial authorities of the Pays-Bas.

There are also three lines of appropriation on these days by the gendarmes of the Central Office of lutte against the care of the environment and the santé publique (Oclaesp). The Franco-Belgian investigation conducted the analysis of passports said in Alès to allow the identification of the ensemble of intervenants in the transactions of chevaux, and the falsification of passports.

Du rabatteur à l’abattoir, a système rodé

Le procès que s’ouvre va permettre de mettre à jour all les intervenants dans ce réseau européen well organisé. Des rabatteurs, achètent avec ou sans papiers, ou récupèrent des chevaux contre bons soins auprès de particuliers, notamment dans les Ardennes.

Les chevaux transitent ensuite par des maquignons ou des éleveurs de la Meuse, des Ardennes, de l’Ain et de Gironde que les revendent ensuite to JeanMarc Decker, 58 years old, installed in Bastogne (Belgique) et Stijn De Visscher 41 years old, old candidate from the Flemish version of L’amour est dans le pré.

Ces deux Belges, considérés par les enquêteurs comme les têtes pensantes du réseau, appearent parmi les most importants marchands de chevaux d’Europe. Des vétérinaires, au service des maquignons ou des marchands belges incriminés, établissent de faux feuillets de traitement Médicamenteux, falsifient les passports, ou insert une puce aux chevaux.

Les équidés traversent l’Europe pour être conduits aux abattoirs d’Alès et Pézenas. If dans ce dernier établissement, le vétérinaire se montre pointilleux dans l’application des directives, il semble qu’à Alès, le vétérinaire de la DDPP even if they are his assistant n’aient pas leur mission avec la rigueur attendue.

Au bout de la chaîne, Georges Gonzales, the patron of the Équid’sud Alésienne society, trompe ses partenaires commerciaux en distribuant, des viandes certifiées d’origine française mais provenant en réalité de différents pays européens.

A vaste coup de filet dans toute l’Europe

Between the 24th and the 26th of April 2015, the French, Belgian and Dutch enquêteurs proceeded to a vast coup de filet dans sept pays. Une quarantaine d’individus sont placés en garde à vue ou interrogados. Several other interpellations were launched between July and November 2015 by the French and Belgian investigative judges in charge of the tentaculaire dossier.

The telephone exchanges, compiled from the renvoi order of the correctional court directed by the investigating judge Mathilde Bloch, detail the relations between the various protagonists: rabatteurs, acheteurs, car dealers, courtiers, veterinarians, food dealers…

Selon l’Unité de coopération judiciaire de l’Union européenne (Eurojust) charge de questions de justice entre les États membres, plus 4,000 improper chevaux à la consumption auraient été introduits dans la chaîne agroalimentaire between 2010 and 2013.

Dans cette affaire, huit des dix-huit prévenus ont été incarcérés. In function of leur implication supposée dans ce vaste international trafic, certains prévenus n’ont connu quelques semaines de detention provisional, alors que d’autres sont mostieurs mois en prison.

The vetérinaires de l’abattoir d’Alès dans le collimateur de la justice

The ville d’Alès is constituted a civil part, more contrary to the direction of the abattoir de Pézenas, who donné l’alert, l’établissement cévenol, géré por la commune, a manifestement manqué de discernement en s’ assurant pas du respect des procédures en vigueur.

In the heart of the system, Jean-Marc Decker, an important Belgian art dealer, is known for his old names who were able to bring down Alès for the Équid’sud Alésienne company of Georges Gonzales. The dernier livrait between 80 and 100 horses per month, soit près de 1,600 equidés between November 2013 and February 2015. Sur ce total, les enquêteurs ont relevé more than 500 passports contrefaits.

D’autre part, 230 passports de chevaux livrés et abattus à Alès sont toujours, de manière unexplained, introuvables.

Finally, certains chevaux douteux, arrivant de Belgique, réceptionnés à Alès par les vétérinaires, étaient refoulés et renvoyés vers l’abattoir de Charleroi en Belgique au lieu d’être euthanasias comme le règlement l’impose.

Leave a Reply

Your email address will not be published.