Skip to content
Home » A randonnée entre Viscomtat et Thiers (Puy-de-Dôme) où il est question du château de Montguerlhe

A randonnée entre Viscomtat et Thiers (Puy-de-Dôme) où il est question du château de Montguerlhe

« When I am upset, on éveille mon attention, non pas ma colère. » Citation issue des essais of Montaigne.

Attablé devant un café à la Cité de l’abeille à Viscomtat, in the company of Alain Benoît à la Guillaume, apiculteur et maître des lieux, je considère la maison récemment rénovée face à moi. Après des mois de travaux, Alain et Mariette Mercier ont ouvert en ces lieux La Casa Dare d’Art. Un espace d’expression que accueille comme première exposition une rétrospective du photographe Albert Monier. Unstoppable. « C’est une maison qui appartenait à un old peasant ouvrier. On raconte que l’homme lisait Montaigne, sourit Alain Benoît à la Guillaume. Nous avons commanded them essais et nous allons nous aussi nous and mettre. »

C’est sur cette drôle de coïncidence que je me decide a m’élancer une de plus sur le Chemin de Montaigne que loge la Cité. L’apiculteur m’invite à déjeuner mais je suis déjà en retard sur mon horaire. Il ne laisse pas parte sans me lester d’un bout de pain d’épices confectionné maison. J’apprécie le gesture. N’ayant pas croisé d’épicerie depuis quelques kilomètres, je m’étais préparé à ne rien avaler jusqu’à Thiers.

Le Forez du XVIe siècle

L’ancienne et unique voie que reliait Noirétable à la cité coutelière me mène rapidement vers le hameau de Rambaut où subsiste encore un relais diligence au sommet de la côte. Aujourd’hui privatisé, la batisse et ses dépendances aux gigantic volumes témoignent de cette époque révolue où étaient accueillis les voyageurs de la France entière. «Une cheminée par chambre», m’avait I explained Alain Benoît à la Guillaume, une heure auparavant. In 1581, il est cependant peu probable that Montaigne and ait sejourné. Le périple étant certainement antérieur à la construction du relais.

Mais qu’est-ce que le penseur a bien pu observe ou croiser à son époque?

Cette question me taraude depuis le début de mon périple. À vrai dire, si ce n’est le chemin à proprement dit, plus grand-chose d’actuel.
I rethought this discussion that we were after local history Michel Sablonnière.

« Au XVIe siècle, il faut s’imaginer un landscape très ordonné. Il n’y avait que très peu d’endroits laisses à l’abandon sauf au fond des vallées. On pouvait trouver des sapinières mais aussi beaucoup de champs cultivés. L’essentiel était constituted cultures of céréales comme l’avoine ou le seigle pour nourish the population et être vendues. Avec le système seigneurial, il fallait payer des taxes »

Au XVIe siècle, le Forez était alors bien plus peuplé. An essentially rural population that lives in the land just before the World War Premiere. Mais il est peu probable that Montaigne s’enquit de la vie de ces paysans à son passage. «Même s’il était un humaniste cela reste un gentilhomme que tenait son rang de el», sourit l’historien. Il faut imaginer le grand homme progressant sur son petit cheval acheté à Lyon, rapide mais maladré aux chemins du Forez. Montaigne, accompanied by quelques fidèles, eux aussi à cheval, était suivi par ses valets de el moins bien lotis puisqu’ils progressaient à pied.

Recevez por mail our newsletter loisirs et retrouvez les idées de sorties et d’activités dans votre région.

NL {“path”:”mini-thematique-inscription”,”thematique”:”MT_Loisirs”,”accessCode”:”14174638″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”: “KEEP_ALL”,”filterMotsCles”:”1|12|191|6973|17094|17099″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4174638″,”idArticlesList”: “4174638”,”idDepartement”:”282″,”idZone”:”30917″,”motsCles”:”1|12|191|6973|17094|17099″,”premium”:”true”,”pubs”: “banniere_haute|article”,”site”:”MT”,”sousDomaine”:”www”,”tagsArticle”:”#chemindemontaigne”,”urlTitle”:”une-randonnee-entre-viscomtat-et-thiers-puy- de-dome-ou-il-est-question-du-chateau-de-montguerlhe”}

À Thiers (Puy-de-Dôme), les plants sur le bord des chemins ne sont pas si anodines

Montguerlhe à l’abandon

Thiers is well to the month pieds mais avant d’entamer la descente je pars à la recherche du château de Montguerlhe, un peu à l’écart du chemin. Construite au XIe siècle, the forteresse permettait de surveiller l’axe Clermont-Lyon. Celui précisément où passa Montaigne et que je suis à mon tour. C’est au hameau Le péage, plus au sud, que la marchandise et notamment le fer venu du Dauphiné que alimentarit les coutelleries, étaient taxée. A lieu devenu villégiature pour les Thiernois, les dimanches, jusqu’au milieu du siècle dernier, avant que les douglas ne viennent envahir him sommet. Le château est aujourd’hui délaisse. Il n’en finit pas de mourir, en silence et cache de tous.

Pont-Bas, puis Dégoulat : I voici finally re-descended to Thiers for the « casse-mollets » who are not finissait pas. Je retrouve mes collègues à l’agence de La Gazette et de La Montagne, rue de Lyon. La fin du voyage n’est pas loin.

The prochaine étape will be the dernière, jusqu’à Lezoux.

Yann Terrat

Randonnée. Tout l’été, The Gazette part sur le Chemin de Montaigne. Sept étapes et plus de 100 km de Montverdun à Lezoux, en randonnée et en itinérance, à la rencontre du patrimoine, des paysages et des inhabitants de ce vaste territoire. In September 1581, Michel de Montaigne left Rome to rejoin Bordeaux on the wind of his mother. A périple qu’il décrit dans son voyage journal (Classique Folio). Le Chemin de Montaigne (GR 89) rends ce parcours sur 324 km, d’est en ouest, de Lyon à Felletin dans la Creuse.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *